Cartographie historique du droit

Sous la direction de :
Jean-Louis HALPÉRIN
Juillet, 2022

La recherche a pour objet une réflexion méthodologique sur la cartographie de l’histoire du droit et la réalisation d’un premier atlas d’une vingtaine de cartes. Elle part du constat de l’absence de tournant spatial dans la discipline de l’histoire du droit et de cartes sur les phénomènes juridiques du passé. Le besoin d’une telle cartographie est lié à la dimension de plus en plus comparative de l’histoire du droit qui cherche aujourd’hui à dépasser les cadres nationaux traditionnels de l’histoire du droit et à analyser les phénomènes de circulation des modèles et de la littérature juridique. Il s’agit, d’abord, de déterminer dans quels domaines une telle cartographie est possible :  pour réaliser des cartes adaptées au but fixé, disposer d’un assez grand nombre de données historiques situant des phénomènes juridiques du passé, identiques ou comparables, qui étaient localisées en divers endroits. Il faut, ensuite, réaliser des tableurs sur un nombre raisonnable de données et élaborer une classification de ces données sur ces critères à justifier. Aucune des cartes réalisées dans ce programme de recherche ne l’a été à partir d’un tableau préconstitué dans une publication qu’elle émane d’un membre de l’équipe ou d’un tiers. L’expérience a montré que la carte n’est pas « déjà là » dans un sujet reposant sur l’identification de données comparables et localisées. À partir d’une problématique en identifiant un domaine, dans lequel la localisation des phénomènes fait apparaître certains de leurs caractères, la carte se construit en recherchant, dans des sources très dispersées, les données à collecter et en dressant des typologies.

La recherche aboutit à la réalisation d’un ensemble de vingt cartes ou groupes de cartes allant de l’Antiquité au début du XXe siècle et traitant aussi bien des témoignages archéologiques, des énoncés normatifs, de la littérature juridique ou du nombre des juristes.  Les cartes réalisées montrent la possibilité, les avantages et les difficultés de cette cartographie historique du droit. La recherche des données, comme les cartes réalisées, enrichissent nos moyens d’analyse sur l’histoire comparée du droit. Aux difficultés techniques, qui nécessitent un très long temps de travail pour chaque carte, s’ajoutent des questions sur le choix et l’exhaustivité des données récoltées. En dépit de ces imperfections, ce travail est une première étape vers la constitution d’un atlas historique du droit et ouvre de nombreuses perspectives sur de futures recherches.

Collection

Rapport de recherche

Disciplines

Histoire du droit

Langue

Français
Référence Recherche n°19.21
Consultable en ligne