Avr. 2024

Contribution à une étude de la conscience du droit de la nationalité

Les réintégré.es dans l’enquête TeO2 : une recherche en terrain troublé La procédure de réintégration à la nationalité française, ouverte en 1804, a été peu étudiée en sciences sociales. À l’ère des décolonisations, elle a offert aux ressortissant·es des anciennes colonies la possibilité de recouvrer la nationalité française perdue après les indépendances. Cette recherche explore […]

Voir la publication
1998

L’étranger en France, face et au regard du droit. Enquête auprès des populations d’origine marocaine et vietnamienne résidant en Ile-de-France

L’objectif général de ce travail s’inscrivant dans le programme clé recherche propose par le GIP, précisément par la Mission de recherche “Droit et Justice” est d’analyser les comportements des populations étrangères ou d’origine étrangère et les degrés d’acculturation juridique en matière de droit de la famille. En effet, les familles étrangères ou d’origine étrangère résidant […]

Voir la publication
1998

Étude du rapport justice-psychiatrie dans la prise en charge de la jeunesse en difficulté, originaire des régions de l’Afrique subsaharienne

L’équipe de recherche du Centre d’études africaines (CNRS / EHESS) créée en 1995 sur la prise en charge psychiatrique des jeunes et des adultes immigrés, résidant en France, originaires des régions subsahariennes, a répondu à l’appel d’offres du GIP pour permettre aux services de la PJJ (protection judiciaire de la jeunesse) de mieux connaître une […]

Voir la publication
1999

Les populations d’origine maghrébine et comorienne de Marseille

L’approche générale adoptée est sociologique. Nous avons cherché à comprendre le rapport à la pluralité juridique (du point de vue des règles, dispositifs et agents juridiques) de nos enquêtés, c’est-à-dire leur variance juridique. Cette variance a nécessairement un versant cognitif: l’immigré connaît (et aime) plus ou moins les ordres juridiques avec lesquels il est en […]

Voir la publication
2001

Accès au droit des migrants en situation de précarité et de leurs enfants : une approche pragmatique et dynamique des discriminations légales fondées sur la nationalité

Cette recherche a eu pour principal objectif d’étudier les incidences combinées des discriminations légales au niveau familial, à travers l’expérience de migrants algériens et espagnols arrivés en France entre 1960 et 1970, ainsi qu’à travers celle de leurs enfants. Procédant par entretiens, nous avons recueilli des récits croisés auprès des deux générations de vingt familles. […]

Voir la publication
2003

« Jeunes filles et garçons des quartiers ». Une approche des injonctions de genre

Cette étude sociologique sur les rapports filles-garçons se fonde sur un travail empirique dans  les quartiers populaires de Toulouse, et sur des entretiens de jeunes filles et garçons âgé-e-s de  seize à trente-six ans, majoritairement issu-e-s de l’immigration. Afin de dépasser la prise de  photo instantanée, pour étudier en temps réel des itinéraires et prendre […]

Voir la publication
2007

Mise en danger de soi et d’autrui à l’adolescence : inconduites et interventions sociales

Le protocole de recherche global, dessiné à l’issu d’un séminaire de la PJJ sur « La mise en danger de soi et d’autrui à l’adolescence », ambitionnait de comparer – dans des sites urbains qui comportent des ZUS et des quartiers hors ZUS, formés de classes moyennes et surtout populaires, partiellement issues de l’immigration – […]

Voir la publication
2015

Justice et diversité culturelle (II)

Second volet d’une enquête intitulée « Justice et diversité culturelle » qui visait à appréhender la façon dont la justice française prend (ou non) en compte la « diversité culturelle », cette recherche approfondit, sur le terrain plus limité de la justice familiale, le même questionnement : comment « la diversité » se manifeste-t-elle sur la scène judiciaire ? Comment les magistrats l’abordent-ils ? […]

Voir la publication
1998

Congolais et Sénégalais en France face et au regard du droit

Le principal objectif visé par la recherche du Laboratoire d’Anthropologie Juridique de Paris était de vérifier l’originalité des pratiques juridiques des deux populations, Sénégalais et Congolais, tant au regard du bagage culturel initial des Africains (généralement dénommé leur “droit coutumier”) que du Droit positif du pays d’accueil. L’originalité de ces pratiques doit cependant être appréciée […]

Voir la publication