Voir toutes les actualités

Suzel Ramaciotti, lauréate du Prix Jean Carbonnier 2022 et Garance Navarro-Uge, mention spéciale du jury

Le Prix Jean Carbonnier 2022 a été attribué à Suzel Ramaciotti, pour sa thèse « Laïcité et droit privé », sous la direction des professeurs Yves Lequette et Léna Gannagé, soutenue le 15 janvier 2021 à l’Université Paris II-Panthéon-Assas.

Le prix Jean Carbonnier

Créé en 2005, il récompense les travaux issus d’une thèse ou un premier ouvrage portant sur le droit ou la justice, quelle que soit la discipline des sciences humaines et sociales concernée. Depuis 2017, le Prix Jean Carbonnier est attribué en partenariat avec les éditions Dalloz.

Le parcours de la lauréate

Née à Paris, Suzel Ramaciotti a grandi en Suisse, où elle s’est rapidement familiarisée avec les langues étrangères. C’est ainsi que parallèlement à ses études de droit menées en France, elle a entrepris des études d’interprète à l’université de Zurich. Sa thèse, dirigée par Yves Lequette et Léna Gannagé, porte sur la laïcité et le droit privé. Actuellement maître de conférences à l’université Paris Panthéon-Assas, elle dispense des enseignements en français et en anglais, dans les matières touchant au droit civil ainsi qu’au droit international privé.

Consultez le résumé de thèse de Suzel Ramaciotti

Mention spéciale du Prix Jean Carbonnier 2022 pour Garance Navarro-Uge

Une mention spéciale du jury a été attribuée à Garance Navarro-Uge pour sa thèse « L’idée du droit social de Georges Gurvitch. La société comme source de droit. », sous la direction des professeurs Pierre Brunet et Pierre Bouretz, soutenue le 22 octobre 2021 à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et l’École des Hautes Études en Sciences sociales (EHESS)

Son parcours

Suite à un Master 2 Droit constitutionnel et droits fondamentaux à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (UP1) et un Master 2 Études politiques à l’École des Hautes études en sciences sociales (EHESS), Garance Navarro-Uge s’est engagée dans un doctorat et est aujourd’hui docteure en Droit public, rattachée à l’Institut de recherche juridiques de la Sorbonne et au Centre d’études sociologiques et politique Raymond Aron. En 2017-2019, elle était attachée temporaire d’enseignements et de recherches au sein de l’Université Paris 10 Nanterre. En 2016, elle fut chercheuse invitée au Centre de recherche en droit public de l’Université de Montréal, sous la direction de la Professeure Violaine Lemay. Garance Navarro-Uge a dispensé des travaux dirigés en droit constitutionnel, droit administratif, droit des libertés fondamentales, contentieux constitutionnel ( Paris 1, Paris 2, Paris 10, Université Bretagne Sud) et des séminaires de recherche (ESC Clermont, École Strate Lyon).

Consultez le résumé de thèse de Garance Navarro-Uge


En savoir plus sur le Prix Jean Carbonnier 2022